3 Pays de l’Europe de l’Est et leurs 3 recettes

Nous vous proposons de voyager en Europe de l’Est grâce à la découverte de spécialités culinaires. Profitez des vacances pour vous immiscer dans le patrimoine local de votre destination où la gastronomie est souvent une belle découverte. Le voyage vous permet l’exploration de cultures et traditions différentes, si vous n’avez pas eu l’occasion de vivre ces découvertes gastronomiques essayez-vous à la préparation de plats que vous n’avez peut-être jamais goûtés, vous pourriez être surpris. Partez découvrir la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie au cœur de trois recettes traditionnelles qui vous mettront l’eau à la bouche !

La Hongrie – Préparation du goulasch traditionnel

La cuisine hongroise est une cuisine riche qui se résume à des goulasch ou soupe. On y sert du paprika en masse, qu’il soit fort ou doux, il accompagne souvent les plats. Les viandes sont très appréciées, souvent accompagnées de pommes de terres, de pain ou de petites pâtes (nokedli). L’utilisation de légumes dans la cuisine est plus rare même si le chou, le concombre et la tomate reste des ingrédients très utilisés. Marqués par l’influence autrichienne, les desserts hongrois sont riches et souvent à base de fruits à coque, de pâte briochée, de sucre, de chocolat ou de confiture.

Ingrédients pour 4 personnes : 

  • 1 kg de bœuf à braiser (on peut aussi utiliser du poulet ou du veau)
  • 1 tomate
  • 2 oignons
  • 1 poivron rougegoulasch, recette hongroise
  • Paprika doux (et non pas fort)
  • 8 pommes de terre
  • Sel
  • Poivre
  • 1 piment (facultatif)

Pour les tchipetka :

  • 1 kg de farine
  • 4 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de sel

Préparation :
– Couper la viande en petits morceaux de façon à ne pas avoir à se servir de couteau pour manger
– Dans une cocotte en fonte, faites revenir l’oignon, le poivron, la tomate. Quand l’oignon est translucide, ajouter la viande coupée (et lavée et séchée), la faire dorer puis rajouter le paprika.
– Mélanger, rajouter de l’eau pour recouvrir la viande. Le bouillon doit être rouge, si nécessaire rajouter du paprika.
Laisser mijoter à feu doux pendant 2 à 3 h.
Pendant ce temps, préparer les tchipetka. Dans une jatte, mélanger les œufs, le sel, la farine et de l’eau de façon à obtenir une pâte souple et homogène, un peu comme une pâte à tarte.
Quand la viande est cuite, la pousser sur les bords de la cocotte et mettre au centre les pommes de terre pelées et coupées dans le sens de la longueur en quatre. Rajouter paprika et eau si nécessaire et mettre le piment entier (non coupé) au milieu. Laisser cuire 20 à 30 minutes.
Pendant ce temps, faire chauffer une grande casserole d’eau et y plonger des petits morceaux de pâte, les laisser cuire jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface. Ensuite les égoutter les mettre dans un plat au chaud.
Laisser reposer le goulasch 5 bonnes minutes, puis servir un peu de tchipetka, un peu de viande, un peu de pommes de terre et enfin arroser avec le du bouillon. Passez à table, c’est prêt ! Retrouvez la recette sur https://www.marmiton.org/recettes/recette_goulash-hongroise-traditionnelle_68509.aspx

Profitez de votre escapade en Hongrie pour découvrir d’autres saveurs 🙂

La Pologne – Préparation du poisson à la grecque, le ryba po grecku

La cuisine polonaise a évolué pour devenir éclectique en raison de l’histoire de la Pologne. Elle s’est inspirée des saveurs de l’Ouest et de l’Est et présente aujourd’hui des similitudes avec la cuisine d’autres pays slaves, principalement celle de la Russie, Biélorussie ou de l’Ukraine. On recense plusieurs centaines de sortes de soupes en Pologne, c’est en effet un plat typique incontournable de la cuisine polonaise. D’autres spécialités comme les plenzes (galettes de pommes de terre), les klouskis (petits pains cuits à la vapeur) ou les pierogi (pâtes ressemblants à des ravioles) sont des plats traditionnels polonais. Si vous êtes à la recherche de notes culinaires aux saveurs plus sucrées découvrez de bons desserts comme le baba au rhum polonais ou les pounchkis qui sont des sortes de beignets.

Ingrédients :  ryba po grecku, recette polonaise

  • 500 g de poisson à chair blanche
  • 2 carottes râpées
  • 2 panais râpés
  • 1 oignon coupé en cube
  • 1/2 branche de céléri coupé en cube
  • Sel, poivre, feuille de laurier, un peu de sucre
  • 6-8 cuillères de pâte de tomates
  • Jus d’un 1/2 citron
  • Persil frais
  • Piment de la Jamaïque
  • Un peu de farine pour le poisson

Préparation :
– Faire revenir dans de l’huile (d’olive) un oignon et quand il est translucide ajouter les carottes et le panais et le céleri et le persil. Mouiller avec un peu d’eau et ajouter la pâte de tomate. Saler, poivrer et mettre les épices (piment de la Jamaïque et feuille de laurier) on ajoute aussi une pincée de sucre.
– Faire cuire pendant 30 minutes.
– Ensuite dans une poêle bien chaude faire revenir le poisson dans de l’huile. On sale et poivre au goût. On peut enfariner légèrement le poisson avant de le faire cuire. On le dépose dans un plat allant au four et on verse la préparation de légume par-dessus et on dépose au four pour une vingtaine de minute.
– Au moment de servir, arroser de jus de citron frais…. Bon appétit ! Retrouvez cette recette sur http://annacuisine.canalblog.com/archives/2007/10/23/6620692.html

En visite en Pologne, vous aurez aussi l’occasion de goûter des plats à base de choux farcis, de côtes de porc panées ou braisées, boulettes ou roulades de viandes ou galettes de pommes de terre en toute genre.

La Slovaquie – Préparation de pâtes aux pommes de terres crues, les halusky

La cuisine slovaque peut être différente selon les régions visitées. Influencée par les pays alentours elle utilise principalement des produits alimentaires de base capables de résister aux étés chauds et aux hivers froids comme les pommes de terre, le blé, la viande de porc, les oignons et les produits laitiers. Populaires dans les pays de l’est, les recettes de soupes sont très variées aussi en Slovaquie, on les mélange à de la saucisse fumée, des fruits comme les prunes ou des champignons. Le plat national est le Bryndzové Halusky qui sont des pâtes en forme de petites quenelles et à base de pommes de terre, accompagnées de fromage de chèvre ou de brebis et de bouts de bacon.

Les desserts traditionnels des slovaques restent le palacinky, ce sont des crêpes fines fourrées au chocolat, fruits secs ou confitures et parfois flambées au rhum et le fameux gâteau au miel, le Medvnik.

Ingrédients pour 6 personnes : halusky, recette slovaquienne

  • 1 kg de pommes de terre
  • 200 g de farine
  • 2 oeufs
  • 250 g de fromage de brebis ( bryndza d’origine slovaque)
  • 120 g de lardons
  • Huile, lait, sel

Préparation :
– Râper les pommes de terre crues, ajouter quelques cuillerées de lait, les œufs et la farine
– Saler et mélanger
– Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne souple
– La diviser en rouleaux, puis sur une planche humectée couper de petites tranches
– Faire bouillir une grande casserole d’eau salée
– Plonger les tranches par petites quantités
– Une fois qu’elles remontent à la surface, cuire encore cinq à six minutes. Puis, égouttez
– Servir avec le fromage de brebis émietter
– Napper abondamment d’huile et ajouter les lardons frits à la poêle. C’est prêt régalez-vous ! Retrouvez cette recette sur http://www.elle.fr/Elle-a-Table/Recettes-de-cuisine/Halusky-slovaque-prononcez-khalouchki-2066006

Pendant votre séjour en Slovaquie vous aurez aussi l’occasion de goûter aux soupes et autres formes de potages tel que le Boršč (soupe épaisse aux choux et à la viande), au Lokše (crêpes fines de pomme de terre) ou à divers goulasch.

Si vous testez l’une de ces recettes n’hésitez pas à nous faire signe ! Bon appétit à tous.

Soyez la 1ère personne à aimer

Partagez cet article: Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

About Laëtitia Morille

Au sein de l’équipe Online Product & Market Manager d’Interhome. J’aime voyager, randonner et faire le plein de découvertes. Photographie, cuisine et loisirs créatifs, entre autres, sont des activités que j’apprécie tout particulièrement.

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire